Actualités

VOLLEY-BALL LAF : Le Stade Français va-t-il survivre ?

Le Stade Français Paris-Saint-Cloud, qui évolue en Ligue A Féminine, pourrait quitter l’élite la saison prochaine faute de moyens financiers.

Faute de moyens financiers décents, Claude Orphelin, le président du club a annoncé qu’il n’y aurait plus d’équipe professionnelle en Ligue A féminine la saison prochaine.

Le Stade Français créée en 2003 et devenu Stade Français Paris-Saint-Cloud suite à sa fusion en 2013 avec le Saint-Cloud Volley, a été quart de finaliste de la Coupe d’Europe (C2) en 2014 et 2016, demi-finaliste du Championnat de France en 2015 et 2016 et de la Coupe de France en 2016.

Les Mariannes sont dans l’élite depuis 2012 et pourrait bien la saison prochaine évoluer au niveau amateur. Mais son président a annoncé que l’administration du club avait décidé de ne pas poursuivre l’expérience en équipe pro à Paris : « Financièrement c’est très compliqué dans un sport qui n’est pas le foot et surtout dans un sport féminin.» a ajouté Claude Orphelin.

Le président du Stade Français Paris-Saint-Cloud a soulevé deux problèmes :

  • Les différentes subventions entre le sport masculin et le sport féminin. 
  • Le manque de moyens sportifs pour le volley féminin.

Il poursuit en expliquant : « Aujourd’hui, un homme équivaut à 4 femmes. Si un homme obtient 1000 euros de soutien public de la mairie de Paris, une femme du même niveau, une Marianne par exemple, touche entre 250 et 270 euros. C’est un autre exemple du manque de considération du sport féminin dans ce pays. En île de France, il n’existe pas de salle de sport de haut niveau certifiée pour nous. C’est incohérent avec notre niveau».

A la fin de la saison, les joueuses professionnelles seront libres et le Stade Français (700 000 euros de budget cette saison) évoluera au niveau amateur.

La Rédaction

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.