NOS FOCUS

MÉDIA : « SEXISTE, INSUPPORTABLE, INSULTANT »

Une du 11 juin 2019

Le célèbre hebdomadaire satirique Charlie Hebdo fait encore une fois polémique avec une Une choquante en l’honneur de la coupe du monde féminine de football.

On commençait à y prendre goût aux unes tranchantes de Charlie Hebdo. Vu que tout le monde en prenait pour son grade, et que la question des limites de la liberté d’expression fait toujours débat, on avait tendance à être indulgent et à avoir le « de toute façon c’est pour rire » beaucoup trop facile. Mais encore une fois, et peut être une fois de trop, l’hebdomadaire satirique s’attire les foudres des lecteurs – ou bien des personnes qui jugent un livre uniquement par sa couverture. Charlie Hebdo ne pouvait pas passer à côté de la coupe du monde féminine qui a débuté vendredi en France, et ça n’a pas manqué.

Outre le fait que la Une choque, le titre et l’édito qui s’en suivent n’en sont pas moins désagréables. « On va en bouffer pendant un mois » et « Le foot féminin devra-t-il aussi participer à l’abrutissement des foules pour être pris au sérieux et considéré comme l’égal du foot masculin ? ». Sexiste, c’est ce qui ressort en premier quand on montre autour de nous la Une du journal. « C’est insupportable de voir que la femme ne soit réduite qu’à ça », ça l’est d’autant plus que le sport féminin peine à se faire entendre face à son homologue masculin qui lui réussit à se faire respecter, pour des choses que les femmes font très bien aussi. « Ça dévalorise le football féminin et le sport féminin, c’est insultant ». Nous sommes en 2019, les mentalités ont changé, la jeunesse tente de faire bouger les choses, le féminisme commence enfin à se faire plus reconnaître. « Un petit pas pour l’Homme, un grand pas pour l’Humanité » et c’est en faisant des petits pas, petit à petit, qu’on peut avancer et faire changer les choses. Alors pourquoi ne pas tout simplement accepter le changement de quelque chose qui devrait être inné ?

Et pour les hommes

Une du 20 juin 2018

On est remonté dans les archives pour voir si tout le monde en prenait réellement pour son grade. Retour en 2018, l’année du sacre des joueurs français. Retour un an en arrière pour la coupe du monde masculine de football – ou la coupe du monde de football tout court puisque pour les garçons en compétition il n’y a pas d’adjectif qui qualifie le sexe de ses pratiquants. À notre grand étonnement, avec une pointe d’ironie, la Une dédiée au côté masculin n’était pas si dégradante pour les footballeurs, du moins, tout dépend de votre point de vu. Mais il était question ici, plus subtilement, d’une critique sur le fait que le foot allait empiéter sur des questions beaucoup plus importantes. Pas de pénis, pas d’insultes, pas de termes péjoratifs. Seulement des hommes qui parlent d’homme tout en faisant attention de ne pas blesser leur ego.

Alors oui c’est injuste. Mais oui aussi c’est le but de Charlie Hebdo. Depuis des années ils cherchent à nous faire grincer des dents, à nous interpeller, à nous faire rire pour les plus intellectuels, ou alors les plus simplets. C’est un style, une caricature qu’ils se sont fait d’eux-mêmes. Il faut apprendre à respecter le travail des autres et dissocier le travail de l’humain. Mais des fois, il faut aussi apprendre à respecter les autres dans notre travail et se poser certaines limites.

Emma Razafimahefa

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.