Catégories

POLE DANCE Amandine Parin : « Avoir l’audace de pousser la porte d’un studio de pole ».

Dans son studio « UpsideDown » basé sur Rennes, Amandine Parin, passionnée de pole dance depuis plus de 10 ans, nous a reçus dans le but de briser les stéréotypes qui entourent cette discipline méconnue du grand public et remplie de clichés.  

L’histoire de la pole dance :

Sortie des clubs de strip-tease dans les années 80 aux États-Unis et en Australie par les stripteaseuses elles-mêmes, la pole s’est développée au fur et à mesure du temps jusqu’à se décliner en deux formes différentes. Aujourd’hui on y trouve de la compétition pure et dure que l’on peut associer indirectement à la gym, avec un enchainement de figure dans un temps limité devant un jury, mais aussi un côté plus artistique et beaucoup plus fantasque avec l’intégration d’éléments de danse et d’une mise en scène afin de raconter une histoire.

Apparue fin des années 2000 en France, la pole dance reste une jeune discipline sportive qui cherche à se développer au fil des années.

« J’avais installé une barre de pole dans mon appartement étudiant lorsque j’étais à la fac » raconte Amandine pour expliquer les conditions difficiles des premiers pratiquants de pole en France. Ces difficultés sont notamment dûes au très faible nombre de structures d’entrainement.

Le parcours d’Amandine Parin :

Après avoir découvert la pole dance en 2008 lors d’un stage, ce n’est qu’en 2012 qu’elle se lance dans cette discipline lorsque ses études l’amènent sur Rennes. D’abord en autodidacte dans sa chambre étudiante puis au fur et à mesure en groupe avec des cours. C’est en 2014 qu’Amandine a l’opportunité de donner des cours, jusqu’à obtenir les clés de son studio fin 2016.

Coté compétition, la pole a permis à Amandine de voyager énormément au fil des années. De sa première compétition en Croatie en passant par Madrid et Moscou, la pole-danseuse a pu perfectionner son niveau.

Briser les codes et éduquer :

L’enjeu principal pour les pratiquants de la pole en France est de briser ce cliché de la danse sensuelle réservée exclusivement aux femmes ayant un physique athlétique.

« La compétition fausse le jugement »

Comme l’explique Amandine il faut « dépasser les a priori et le regard des gens ». En effet, la pole est ouverte à toutes et tous. Aucun physique n’est requis pour pratiquer. Ce qui freine les gens selon elle à pousser les portes d’un studio, c’est la représentation collective exploitée dans les films, les clips, à la TV… Or qu’importe votre sexe ou votre physique, ce sport est à votre portée. La pole dance permet pour ses pratiquants de se libérer et de prendre confiance en soi et en son corps.

La pole dance auprès des jeunes :

Pour permettre de développer l’image de la pole dance, Amandine a été invitée par le youtubeur rennais « LeBouseuh » à discuter en vidéo de la pole pour tenter de toucher un public cible bien plus jeune (environ 12-18ans et plus de garçons que de filles). Cette opportunité a été une bonne expérience pour Amandine qui cherchait, en acceptant cette vidéo, de faire découvrir cette discipline méconnue des jeunes.

Photo A la Une : Amandine Parin, Crédit-Photo : Léonard Tirel / Madam Sport

Leonard Tirel

Vues:
687
Catégories de l'article:
Le Club

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Leave the field below empty!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.