Lutte

LUTTE : La Fédération française fait face à des difficultés financières.

Un an après les Mondiaux qui s’étaient déroulés à Paris, la Fédération Française enregistre  un déficit et des créances de plus d’un million d’euros.

La Fédération français de lutte a été placée à sa demande sous la protection de la justice.

Les Mondiaux 2017 de lutte, organisés à Paris, ont placé la Fédération française dans le rouge : la compétition a en effet coûté 4,5 millions d’euros, soit 1,1 million de plus que prévu, a expliqué à l’AFP Alain Bertholom, son président. 

Les raisons de ce coût supplémentaire : des cahiers des charges qui ont évolué et ont fait augmenter les coûts, la sécurité, plus chère que prévue après les attentats de 2015 à Paris et une billetterie qui n’a pas fonctionné comme souhaité.

A ce titre, une audience est prévue le 19 novembre au tribunal de grande instance de Créteil, saisi par la Fédération pour «réorganiser les créances des tiers», car toutes les demandes de prêt ont été refusées pour éponger le déficit. 

Le tribunal devra se pencher sur les dettes du comité d’organisation qui restent à payer. La Fédération Française de lutte dispose d’un budget annuel de 3,5 millions d’euros, avec une subvention de l’Etat d’environ 1,6 million. 

La Rédaction

 

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.