Lifestyle

LIFESTYLE : Les tenues féminines au coeur de la polémique

Le 6 juillet dernier, Amandine Gaudin faisait ses courses dans une grande surface lorsqu’une femme de la sécurité lui a demandé de ne plus s’habiller de la sorte. Amandine, coach sportive, était vêtue de sa tenue de travail : un legging et une brassière.

 Cet épisode ressemble à beaucoup d’autre. En effet, les sportives ont le droit à des polémiques vis-à-vis de leur tenue vestimentaire. Serena Williams en est l’exemple parfait.

En 2018, cette dernière avait une combinaison pantalon toute noire avec une ceinture rose fluorescente qui avait créé la polémique. Cependant, ce n’était pas la première fois qui nous voyions ce style lors d’un match de tennis car Anne White a été la pionnière lors du tournois de Wimbledon en 1985.

Cette tenue a donc suscité de nombreuses critiques qui ont eu pour conséquence une restriction des tenues des joueuses. «Je crois qu’on est parfois allé trop loin. La combinaison de Serena cette année, par exemple, ça ne sera plus accepté. Il faut respecter le jeu et l’endroitBernard Giudicelli, président de la Fédération française de tennis (FFT), , à Tennis Magazine

Mais cela n’arrête pas la joueuse car en janvier 2019, elle réitère avec une combinaison short durant l’Open d’Australie.

Le style est une histoire de famille car Venus Williams avait surpris les spectateurs avec son tutu en 2010, repris par Serena plus tard avec la collaboration Nike x Off White.

La polémique vestimentaire touche beaucoup les tenniswoman car Alizée Cornet en a aussi fait les frais mais différemment. Lors de l’US Open en 2018, elle s’est rendu compte sur le terrain que son t-shirt était à l’envers, elle l’a donc remis à l’endroit et s’est retrouvée quelques secondes en brassière. Il n’en a pas fallu plus pour recevoir un avertissement de l’arbitre.

Une fois encore, on se retrouve avec des hommes qui veulent gouverner le corps des femmes, Dans les sports d’origine aristocratique, comme le tennis, les injonctions vestimentaires sont encore plus fortes que dans d’autres disciplines.” s’insurge la sociologue Béatrice Barbusse, auteure du livre Du sexisme dans le sport.

La boxe a fait sa première apparition lors des Jeux Olympique à Londres en 2012. A cette occasion, l’Association internationale de boxe amateurs (AIBA) avait imposé le port de jupe pour les boxeuses, ce qui a tout de suite dérangé. Par la suite, les joueuses ont le choix entre un short ou une jupe.

Toutes ces polémiques touchent évidemment les femmes et font souvent de l’ombre à leurs exploits.

Le Torriellec Mathilde

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.