Catégories

FUTSAL Claire Fourmy: « Être sportif, c’est une philosophie de vie »

Après 5 ans de football en club, Claire Fourmy décide de quitter la pelouse pour le futsal. En parallèle, elle pratique la boxe française. Cette férue de sport, qui s’est intéressée à de multiples disciplines durant son enfance, se destine aujourd’hui à la communication sportive.

Après avoir expérimenté le tennis, le ping-pong, le judo, le basket et la gym, Claire se dirige vers sa passion de toujours, le football. Depuis ses 5 ans, elle est fascinée par le ballon rond mais le club de sa commune est uniquement masculin et sa mère ne veut pas l’y inscrire.

« J’étais un peu autodidacte, je jouais avec les garçons dans la cour. »

À la suite de ses multiples découvertes sportives, elle finit par s’inscrire dans un club de football où elle sera licenciée pendant 5 ans. Elle joue d’abord avec les garçons puis intègre une équipe féminine. Avec ses coéquipières, elle manque une participation à la coupe de France faute de joueuses. Au même moment, elle est invitée à participer à de nombreux tournois de futsal et c’est ainsi qu’elle découvre ce sport. Cette curieuse et hyperactive décide de se tourner vers le jeu en salle « pour essayer autre chose que le football ».

« Le futsal, ce n’est pas du tout décevant. C’est une autre manière de jouer au foot, c’est plus rapide. »

Aux entrainements, elle alterne séances de cardio et de technique ainsi que matchs. Parfois, son équipe retrouve l’équipe masculine pour jouer.

« On joue aussi avec les garçons. Ce qui les intéresse c’est seulement d’avoir des joueurs, ils ne font pas de différence. »

En futsal, elle évolue de catégorie en fonction de son âge et dans son autre sport, la boxe, en fonction de sa taille et de son poids « pour ne pas affronter de personnes d’1m90 avec un petit gabarit ». Son club de futsal, la Tour-d’Auvergne, est aujourd’hui en relation avec le centre de formation du stade rennais. C’est un club de référence pour repérer les talents prometteurs. Claire, elle, ne souhaite pas faire de sa pratique son métier bien qu’elle ait rêvé de devenir pilote de formule 1, tennis woman et footballeuse. Toutefois, son projet « tourne quand même autour du sport » puisqu’elle désire exercer en tant que communicante dans le milieu sportif.

« J’ai envisagé de faire du sport mon métier. C’est toujours d’actualité mais pas de la même manière, je veux être communicante dans le sport. Mon métier tournera autour du sport. »

Pour elle, études et sport sont nécessaires. Elle s’organise pour faire son travail et se défouler à côté. Elle pense qu’il faut trouver un équilibre et n’envisage pas l’un sans l’autre. Elle pratiquait aussi la musculation à la salle de sport et suivait les programmes d’été de ses entraineurs de foot. Pendant le confinement, elle s’est motivée avec son cousin qui lui donnait des cours de renforcement musculaire à distance et a improvisé un punchingball à l’aide d’un matelas.

« Quand quelque chose ne va pas, j’essaye de persévérer pour atteindre mon objectif. Ça me pousse à revenir aux entrainements et à me concentrer encore plus. »

Claire Fourmy, Crédit-Photo : Instagram Claire Fourmy 

Qu’est ce que t’apporte le sport ?

« Être sportif ce n’est pas juste entrer sur le terrain et marquer des buts, être sportif c’est une philosophie de vie, l’alimentation c’est très important. Le sport donne de la détermination, de la motivation et un peu de courage. Quand tu vas sur le terrain tôt ou l’hiver dans le froid, il faut être passionné. Le sport m’apporte beaucoup de plaisir. J’adore le foot, marquer des passes, faire des combinaisons ; ça me donne envie de progresser toujours plus. La boxe ça m’apporte de la protection. C’est un défouloir avec un peu de concentration et de la technique. Le sport permet aussi d’être toujours en forme physiquement. »

Quelles sont tes valeurs sportives et comment envisages-tu le sport ?

« J’aime bien la solidarité. J’ai toujours fait des sports d’équipe. Aussi, la bienveillance. C’est bizarre d’associer ce milieu à la bienveillance car on est des compétitrices mais il ne faut pas juger quelqu’un parce qu’il a raté. Il faut l’encourager plutôt que le pousser vers le bas. »

Quel est ton avis sur la médiatisation du sport féminin ?

« La médiatisation du sport féminin commence à se faire au niveau des jeux olympiques. Il n’y a pas longtemps, en 2019, il y a eu la coupe du monde féminine de football. Tous les matchs étaient retransmis à la télé. Quand il y a des grands évènements, on commence à bien médiatiser. Par contre, la boxe féminine c’est très compliqué. Je ne connais pas beaucoup de boxeuses et c’est aussi à cause de ça. Pour ce qui est des autres sports, les noms reviennent mais les championnes de boxe, je ne les connais pas. Le futsal c’est encore pire. Avec la médiatisation de l’eSport, peut-être que le futsal va monter un peu. »

Que penses-tu de la différenciation de genre dans le sport ?

« Je trouve ça bête parce que, que l’on soit une fille ou un garçon, on ne regarde pas le sexe ni la beauté. Le sport se concentre sur la performance et la capacité de la personne. On idole beaucoup trop le sport masculin en disant qu’ils sont meilleurs. Il y a trop de simulation dans le sport masculin. Au niveau des salaires, on n’arrivera jamais à avoir une égalité mais ils tentent de donner le même salaire pour les équipes de niveau national. Au niveau des clubs, il faudrait que ce soit plus médiatisé. On dit de certains sports, comme le football, qu’ils ne sont faits que pour les hommes car les joueurs font des matchs plus spectaculaires que les joueuses mais ils peuvent aussi être très mauvais et certaines équipes féminines jouent aussi bien que les mecs. Je ne pense pas qu’on arrivera à avoir une égalité de salaire mais il faudrait quand même augmenter. »

« Quand tu es sportive, tu as besoin d’être courageuse. Quand tu es sportif, tu as juste besoin de donner le meilleur de toi-même. »

Clara Normant

Vues:
691
Catégories de l'article:
Le Club

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Leave the field below empty!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.