NOS FOCUS

FOCUS : Noami : Osaka partie pour régner sur la WTA

Après sa victoire sur Petra Kvitova en finale de l’Open d’Australie, Naomi Osaka a inscrit son nom pour la première fois au palmarès du tournoi.

Grâce à cette victoire, Noami Osaka  est devenue la plus jeune numéro 1 mondiale depuis Caroline Wozniacki.

A l’issue de la finale, la jeune championne a déclaré : « Parler en public n’est pas mon fort. J’ai toujours voulu jouer face à Petra Kvitova que je veux féliciter ainsi que son équipe après ce que tu as vécu d’être à nouveau en finale de Grand Chelem.  Je suis reconnaissante pour le soutien du public de Melbourne. »

Si la Japonaise est incrédule et timide au micro, elle a fait preuve d’un mental hors du commun durant cette finale surtout après la perte du second set, où elle menait 5-3 avec 3 balles de match. La force mentalte d’Osaka fait penser aux immenses Championnes que sont Serena Williams ou encore Maria Sharapova

Naomi Osaka

On n’avait pas vu cela depuis la Belge Kim Clijsters : pour la première fois depuis 2010-2011, une joueuse du circuit féminin de tennis a remporté deux tournois du Grand Chelem consécutifs. Jennifer Capriati à 18 ans avait été la première joueuse à remporter deux Grands Chelem consécutifs. Mais Naomi Osaka est une Championne. A 21 ans, elle a déjà remporté 2 Grand Chelem de suite (US Open 2018 et Open d’Australie 2019).  Durant la quinzaine australienne, Naomi Osaka a montré que l’on devait dorénavant compter sur elle sur le circuit WTA.

La Japonaise affiche un tennis sûr, capable de parfaitement lire et anticiper les coups de ses adversaires pour leur faire mal. Très agressive sur les secondes balles, Noami Osaka s’est révélée être une fine tacticienne.

Osaka est difficile à battre dès lors qu’elle remporte le premier set. Cela s’est encore vérifié lors de la finale de l’Open d’Australie, elle a ainsi remporté son 64e match d’affilé après avoir remporté le 1er set.

Naomi Osaa (AusOpen)

Ce que montre Noami Osaka depuis un an sur les courts est qu’elle peut battre tout le monde. Et elle le fait, on peut difficilement faire mieux que ce qu’elle a fait, en surmontant d’autant plus des matches difficiles (En début de l’Open d’Australie, elle n’est pas passée loin de l’élimination face à la Taiwanaise, Hsieh Su-wei .

On peut penser que l’on s’avance vers une dynastie Osaka sur le circuit féminin. La Japonaise est depuis ce Lundi, à la faveur de son titre à l’Open d’Australie, numéro 1 mondial !

Rita BERAL

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.