Athletisme

ATHLETISME : Caster Semenya n’est pas une menace.

Dans un communiqué transmis à ses avocats, Caster Semenya indique qu’elle « n’est pas une menace » pour le sport féminin.

Alors que le TAS doit statuer sur la situation de la Sud-Africaine au regard d’une hyperandrogénie, Caster Semenya clame qu’elle ne perturbe aucunement les compétitions. La décision du TAS pourrait être lourde de conséquence pour la double Championne Olympique du 800m.

Caster Semenya attend dans les prochaines semaines la décision du TAS concernant les règlements que la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) souhaite imposer aux athlètes hyperandrogènes.  L’IAAF souhaite imposer aux athlètes féminines avec un fort taux de testotérone de suivre un traitement hormonal pour le faire baisser. La Sud-Africaine conteste cette obligation.

La tirple Championne du Monde a déclaré dans un communiqué souffrir « de cicatrices profondes depuis une décennie » et son apparition au plus haut niveau lors des Mondiaux 2009 de Berlin.

Caster Semenya persiste en indiquant qu’elle n’est pas une menace pour le sport féminin mais au contraire « une héroïne » et un « modèle inspirant » pour les jeunes filles.

« Madame Semenya est une femme, il n’y a pas de débat ou de question à ce propos et l’IAAF ne le conteste pas, explique également le communiqué. Elle est née femme, a été élevée comme une femme, vit comme une femme et a concouru comme une femme toute sa vie. Elle ne veut pas subir d’intervention médicale pour changer ce qu’elle est depuis qu’elle est née. Elle veut juste pouvoir concourir naturellement. » 

J.B

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.