Actualités

ATHLETISME : Caster Semenya confirme être une femme.

La Sud-Africaine Caster Semenya, Championne Olympique du 800m, a répété qu’elle était incontestablement une femme et est soutenue par sa Fédération.

Caster Semenya qui est sujette à de nombreuses interrogations quant à son physique a encore une fois dû rappeler qu’elle était une femme alors que la Fédération internationale s’apprêtait à la considérer comme « mâle biologique » annonçait le Times.

Une information aussitôt démentie par l’instance déclarant ne classer « aucun athlète DSD comme mâle ». Mais « pour préserver l’équité de la compétition féminine, il est nécessaire de demander aux athlètes DSD de réduire leur taux de testostérone. »

La semaine prochaine à Lausanne, le Tribunal arbitral du sport (TAS) examinera un recours de Caster Semenya, la Championne oOympique et du Monde du 800m, contre des règles imposées par la Fédération internationale (IAAF) aux athlètes féminines qui produisent naturellement beaucoup de testostérone.

Ces règles imposent aux athlètes dites « hyperandrogènes » ou « DSD » (Différences de développement sexuel) de faire baisser avec des médicaments leur taux de testostérone pour participer aux épreuves internationales, du 400m au mile.

Les avocats de l’athlète ont à leur tour, réagi déclarant que l’athlète sud-africaine est une femme. Caster Semenya est une héroïne et une source d’inspiration dans le monde entier. (…) Elle se réjouit de pouvoir répondre à l’IAAF lors de l’audience à venir du Tribunal arbitral du sport. (…) Elle demande à être respectée et traitée comme n’importe quel autre athlète. (…) Son don génétique devrait être célébré, pas faire l’objet de discrimination ».

Caster Semenya a reçu le soutien de la Fédération sud-africaine.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.